vendredi 16 juillet 2010




A l’angle du ciel et de la terre
La route craquelée monte à perdre haleine.

Qu’y a-t-il derrière
Ces lignes éperdues ?

Un au-delà
Qui chavire ?

Ou rien
Qu’on ne puisse créer ?



Texte publié ici
http://lesmillemots.wordpress.com/2010/07/15/angle-ciel-terre/

10 commentaires:

  1. @ Marcel
    Pour un partisan du néant, tu transites plus vite que ce qui n'existe pas ! Drôlement alerte !

    RépondreSupprimer
  2. C'est que j'ai une mise à jour instantanée de mes sites favoris, alors je peux suivre à la minute, si je suis branché.

    RépondreSupprimer
  3. Derrière ce ponton de vertige :
    la mer qui chavire, éperdue.

    RépondreSupprimer
  4. Splendide photo... et texte tout collé contre, qui lui va à merveille.

    RépondreSupprimer
  5. @ Gilbert
    La mer sur se jette dans les nuages, à se perdre ...

    @ Virginie
    Je ne prends des photos que parce qu'elles me parlent. Merci.

    RépondreSupprimer
  6. Beau; un vertige immobile? plutôt un espace où la ligne s'achève pour un envol; il suffirait de suivre cette ligne comme un avion qui prend son essor!
    Geraldine

    RépondreSupprimer
  7. ...un rêve, un espoir, un doute,...il y a là au bout du ciel tout ce que nous voulons bien y mettre...

    RépondreSupprimer
  8. @ Les Héphémères
    ... et dans ce ciel, des choses à l'infini !

    RépondreSupprimer