mardi 13 décembre 2011

Avec des bottes de pirate




Sans rien dire à personne
Juste à l’heure de la sieste
Il a pris son manteau
Enfilé ses bottes bleues
Aux allures de pirate
S’est éclipsé de l’appartement exigu
Qui donne sur la plage

Il avait envie de solitude
Cadencée par le chant des vagues
Bercée par le vent d’automne
Et d’air qui gifle et rosit les visages.
Dans ses mains froides
Il tient une fontaine de couleurs
Assortie à ses bottes
Vestige d’un anniversaire proche
Il voudrait que l’air froid
L’embrase et la fasse éclater
En paillettes ardentes.

Il pense aux siens
Qui doivent le chercher
S’inquiéter
Se morfordre
Il pense aux blagues qu’il leur a déjà infligées
Prémisses des frayeurs à venir.

Il sourit
De se sentir libre
Il est bien
Il est heureux.

9 commentaires:

  1. attention, parfois un pirate la marche et se retrouve avec une jambe de bois...

    RépondreSupprimer
  2. @ JEA
    Pas de risque de rouille, donc !

    @ Marcel
    Merci. Pourvu que les parents ne reconnaisent pas leur rejeton (frimousse volée à la hâte sur une plage de la Mer du Nord) !

    @ Gilbert
    Un futur petit ogre qui promet ...

    RépondreSupprimer
  3. @ saravati

    sauf pour le fils du capitaine crochet...

    RépondreSupprimer
  4. C'est beau, c'est doux de le lire, de le voir, de l'imaginer cet enfant aux bottes de sable et d'eau, à l'heure où nous pensons à tous ces enfants du monde, à leur avenir ...

    RépondreSupprimer
  5. @ Veronica
    Tu le regardes avec âmour et il est encore plus content !

    RépondreSupprimer
  6. un beau moment... Je ressens vraiment ce qu'il peut être... MERCi. tes mots sonnent juste. bisous

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Elodie, bienvenue sur ma plage de sable fin ! Merci pour ton enthousiasme, je t'envoie un sourire à l'image de cet en fant ...

    RépondreSupprimer