samedi 31 mai 2014

Entre roues et stries...



Ambiance.

Presque parfaite symétrie
Stries de lumières à donner le tournis

Un long couloir où s’enfilent les cyclistes, les vélos

Gaffe aux piétons !

11 commentaires:

  1. Rhoo la la , je n'aime pas passer dans ce genre d'endroit ! ... comme tu dis, ça donne le tournis...

    RépondreSupprimer
  2. Le meilleur moyen de ne pas etre ignore etant de se placer assez loin devant le cycliste avec un appareil photo!
    Un instant suspendu entre l'ombre et la lumiere.

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. @ Marie
      ...pas moyen de s'échapper :-)

      @ Thérèse
      Garder l'oeil accroché au mouvement qui défile ...

      @ Marcel
      Merci.

      Supprimer
  4. j'aime bien cette perspective quand les lignes se rejoignent ! tous ces traits d'ombres et de lumières font une jolie étoile où le cycliste risque bien de se perdre un peu !
    merci de ta visite

    RépondreSupprimer
  5. Evasion. Evasion dans un couloir long mais baigné de lumière striée. Très beau!

    RépondreSupprimer
  6. Heureusement qu'il y a le cycliste pour s'échapper de ce piège tout en stries, ombres et lignes comme dans un tableau de Mondrian, le cycliste piégé dans ces lignes infinies, piège de beauté, prison abstraite et grise où une échappée de ciel bleu permet de respirer.
    Merci pour cette très belle composition!

    RépondreSupprimer
  7. Jouer avec les lignes, entrer dans un monde de parallèles. Joli.

    RépondreSupprimer
  8. Merci à vous !
    @ Michèle
    Evasion ! Dans un couloir d'enfermement : une seul issue : le bout du tunnel ...

    @ Nicole
    ou le ciel bleu enfermé dans un piège de ferraille mais qui laisse une ouverture vers la lumière ...

    @ phil
    Dans la perspective, les parallèles finissent par se rencontrer ...

    RépondreSupprimer