mardi 15 janvier 2013

Accueil



















 

Viens
Ma maison est un peu déglinguée
Mon visage fissuré de ridules disgracieuses
Mes gestes moins alertes
Mes cheveux clairsemés

Viens
Je compte sur ta bienveillance
Pour ne pas amplifier les défauts
Ne pas t’attarder sur les mots en fouillis
Compatir aux sentimentaleries niaises

Viens
Je t’accueillerai de pied ferme
Malgré les aléas du terrain
Je te donnerai ma confiance
Mon bien le plus précieux

Viens
Dans l’attente
Le café a tiédi
Mais la jarre reste fraîche

Viens
Dans l’obscurité mienne devenue
Je chercherai ta main
Aux lignes nettes
Dans la mienne
anguleuse

Tu fermeras les yeux
Et ton imagination fera le reste
Transformant ma bicoque
En palais légendaire …
Viens
Vite
Avant qu’il ne soit
Tard …

Le choix musical de Francis :
http://www.youtube.com/watch?v=XA-wYNi1dsI&feature=youtu.be

13 commentaires:

  1. Bonjour,
    Une belle invite à l'amitié, à l'amour... Comment résister à un tel appel ?

    Merci et j'espère que ton palais sera peuplé de beau et de bon

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. un accueil qui ne soit point un écueil...

    RépondreSupprimer
  3. Emouvant appel à la tendresse humaine ! Un beau texte, Saravati !

    RépondreSupprimer
  4. Un cœur disponible dans la dureté des choses, c'est lui qui peut fissurer le mur du monde!

    RépondreSupprimer
  5. J'arrive !

    Dans le palais de la confiance, comme je suis heureuse de te relire !
    Il viendra aussi ... L'accueil est beau parce qu'il est sincère, simple, vrai ... La jarre est fraîche même si la coupe a été pleine, le coeur déborde encore d'amour.

    Je te bicoque un baiser d'amitié chère Saravati !

    RépondreSupprimer
  6. Quel poème émouvant, chère Saravati! cette attente, cet appel et cet accueil où la confiance est donnée comme un cadeau précieux. Cette main anguleuse qu'on saisit et l'on se rappelle tant et tant de souvenirs magnifiant l'instant présent en ce palais imaginaire, ce palais de la rencontre espérée, rêvée, ce fil tendu avant la fin de vie...je t'embrasse ma chère Saravati et te dis à bientôt.

    PS Je viens de te mettre en lien sur mon blog (lire et délires) et devient membre de ce blog. Ainsi je te suivrai plus facilement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Moun
      Les palais que nous créons au fil de nos relations ont cette magie qui éclaire un instant notre route, gardons-en longtemps la douceur et la sérénité !

      @ JEA
      Les écueils parfois précèdent l'accueil, parfois lui succèdent :-)

      @ Fifi
      http://www.youtube.com/watch?v=PLk31tFwUpA

      @ versus
      Fissurer le mur du monde pour le rendre perméable à la tendresse ? Beau programme !

      @ Claire
      Merci, le merveilleux est une fleur rare qu'il faut cueillir au moment opportun !

      @ Veronica
      La confiance est une fleur rare (je me répète eh oui parfois l'imagination a des ra thés !), il faut la soigner avec beau cou de pré cautions.
      Je t'embrasse chale heureuse Veronica !

      @ Malou
      Je crois qu'en effet on ne cesse de rêver à la rencontre, et même si elle a lieu on ne cesse de rêver.
      Parfois on cherche au loin ce qui est à portée de la main ...
      Merci pour ta présence fidèle.

      Supprimer
    2. Un texte qui ne prendra pas de rides.

      Supprimer
  7. Réponses
    1. :)
      sans botox :-)

      @ eastsidestory
      Toujours le lien adéquat. Merci Francis, je vais égayer mon texte avec ce texte dynamique !

      Supprimer
  8. j'adore ce texte et j'aimerais tant partager ne fût-ce qu'une bribe de cet espoir confiant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Réveiller l'espoir, quel merveilleux objectif ! Merci !

      Supprimer